Passer au contenu principal
McLaren Montréal

McLaren Senna

La McLaren Senna: une voiture de course extreme homologuee pour la route.  

La Mclaren Senna a été imaginée, conçue et développée avec un seul objectif : être le nec plus ultra des voitures de route McLaren avec un clin d’œil au monde du sport automobile. Homologuée pour la route, mais pas suffisamment édulcorée pour lui convenir, la dernière-née de la catégorie Ultimate Series transgresse l’habitude de McLaren de développer des sportives pour une utilisation quotidienne ; elle établit plutôt un lien très fort entre le conducteur et le véhicule qui est en mesure de lui offrir une expérience sur piste d’une intensité jamais vécue avec les autres modèles de route McLaren.

 

La recette technique est celle d’une supercar classique signée Mclaren Automotive - un pedigree qui a été établi et gagné depuis le lancement en 2010 de cette société pionnière dans le monde du sport automobile et des supercars – mais elle atteint un tout autre niveau avec la Mclaren Senna. Structure ultralégère, avec châssis et panneaux de la carrosserie en fibre de carbone. Moteur V8 biturbo McLaren monté en position centrale. Roues motrices arrière. Suspensions sophistiquées s’inspirant du monde des courses qui offrent en même temps la maîtrise du véhicule et un bon équilibre dynamique.  Direction électro-hydraulique qui répond bien aux sollicitations et donne un retour d’une pureté extrême. Et deux sièges … avec l’accent mis sur celui du conducteur.

car motor vehicle sports car

La recette technique est celle d’une supercar classique signée Mclaren Automotive - un pedigree qui a été établi et gagné depuis le lancement en 2010 de cette société pionnière dans le monde du sport automobile et des supercars – mais elle atteint un tout autre niveau avec la Mclaren Senna. Structure ultralégère, avec châssis et panneaux de la carrosserie en fibre de carbone. Moteur V8 biturbo McLaren monté en position centrale. Roues motrices arrière. Suspensions sophistiquées s’inspirant du monde des courses qui offrent en même temps la maîtrise du véhicule et un bon équilibre dynamique.  Direction électro-hydraulique qui répond bien aux sollicitations et donne un retour d’une pureté extrême. Et deux sièges … avec l’accent mis sur celui du conducteur. 

Le châssis en fibre de carbone Monocage II qui est au cœur de la McLaren Senna a été développé pour la McLaren 720S, elle est la monocoque la plus robuste que McLaren n’ait jamais construit pour un véhicule légalisé pour la route. Les panneaux de la carrosserie sont tous en fibre de carbone, ce qui montre bien la recherche incessante de McLaren pour réduire le poids de chaque composant, ce qui fait que la McLaren Senna est aujourd’hui le véhicule de route de la marque le plus léger depuis la légendaire F1, avec à peine 1198 kg*.

Avec une puissance maximale de 800 ch, la McLaren Senna a un ratio puissance-poids de 668 ch par tonne. Ce chiffre à lui seul suffit pour faire comprendre les performances de la nouvelle-née de l’Ultimate Series de McLaren, une catégorie de produits qui a été introduite avec la McLaren P1™ et qui n’inclut que les modèles McLaren les plus rares et les plus extrêmes.

Sans surprises, il y a dans la nouvelle McLaren Senna des éléments de la philosophie de la McLaren P1™ ; si cette dernière a été conçue pour être la meilleure voiture de route et de course, l’ambition de  la McLaren Senna est d’être la meilleure voiture de course légalisée pour la route, ce qui permet d’établir un nouveau standard d’excellence où la prouesse sur piste est requise.

« La McLaren Senna est une voiture comme aucune autre : la personnification de l’ADN de McLaren dans le sport automobile légalisée pour la route, mais conçue et développée dès le départ pour exceller sur les circuits. Chaque élément de ce nouveau modèle de l’Ultimate Series se concentre absolument sur la performance, perfectionnée afin d’établir le lien le plus étroit possible entre la voiture et le conducteur pour lui permettre de vivre une expérience de conduite enivrante comme seulement McLaren sait le faire ». - Mike Flewitt, CEO, McLaren Automotive

Compte tenu de la notoriété du nom qui a été donné à cette McLaren, sa performance extrême et son excellence dynamique ne devraient pas être une surprise. Le légendaire pilote de Formule 1 était en effet renommé pour sa capacité de concentration exceptionnelle et sa détermination à s’imposer comme le meilleur sur circuit. Le conducteur de la McLaren Senna fait partie intégrante de l’expérience dynamique que la voiture lui offre. Cette relation fusionnelle avec son véhicule se fait à travers le volant, les pédales et le siège. Toutes les sensations éveillées par la conduite à grande vitesse passent directement de la voiture au pilote, qui la maîtrise parfaitement.

L’esprit indomptable de Ayrton Senna a toujours hanté McLaren et la McLaren Senna ne fait qu’amplifier son héritage global et renforcer son lien avec la marque McLaren.

 « Notre famille est extrêmement fière du nom donné au nouveau modèle de la catégorie Ultimate Series, la McLaren Senna. C’est le premier projet qui établit un lien direct avec l’esprit et les performances d’Ayrton Senna. La McLaren Senna rend honneur à mon oncle parce qu’elle se concentre sur le fait de délivrer une expérience de conduite sur circuit aux conducteurs, leur permettant de donner le meilleur d’eux-mêmes. Un lien absolu et fusionnel se crée entre la voiture et son pilote. Cet engagement, ces signes sensoriels auxquels le conducteur répond et sur lesquels il se base lui offrent une expérience tellement immersive et bien ciblée qu’il est bouleversé par l’ampleur de l’excellence dont la McLaren Senna fait preuve ». - Bruno Senna, pilote et ambassadeur de McLaren 

 

car motor vehicle land vehicle

 

Visuellement, la McLaren Senna est choquante. La première impression est celle d’une bête de course sauvage et implacable. Les formes organiques ont laissé la place au langage du design qui est intentionnellement fragmenté pour poursuivre la performance absolue. Reposant sur les principes de l’équilibre et de l’appui aérodynamique, cette voiture est l’expression la plus pure de la philosophie embrassée par McLaren, « la forme suit la fonction ». 

Vue du dessus, la carrosserie a la forme la plus efficace que la nature ait développée – en forme de larme – avec les composants « ajoutés » sur la cabine pour une performance aérodynamique optimale. Les concepteurs de McLaren sont allés très loin en ouvrant la carrosserie « enveloppante » pour réduire le poids d’un point de vue aussi bien visuel que fonctionnel ; tout en demeurant une McLaren bien reconnaissable dans ses proportions, vous ne trouverez pas une seule ligne allant de l’avant à l’arrière de la voiture sans passer par une prise d’air ou une fente fonctionnelle. 

La McLaren Senna introduit une nouvelle génération révolutionnaire de dispositifs aérodynamiques actifs avant et arrière qui permettent d’augmenter l’appui et la maîtrise aérodynamique à des niveaux sans précédent pour garantir l’exploitation totale de la performance. Chaque élément de la carrosserie, du splitter avant au double diffuseur à l’arrière, a été développé pour optimiser l’appui et l’équilibre aérodynamique dans toutes les circonstances : freinage, jeu d’accélération dans les virages et puissance en sortie de virage. Pour rendre le look de la voiture encore plus spectaculaire, il est possible de demander en tant que finition des prises d’air faisant partie de l’un des cinq thèmes « By McLaren » qui comprennent Azura Blue et McLaren Orange. La même couleur pourra être utilisée également pour les étriers de freins, les vérins à gaz des portes et l’habillage des sièges.

Les exigences en termes de refroidissement aussi sont à l’origine de la nouvelle conception de la McLaren Senna. La coque arrière, à titre d’exemple, est issue d’une demande de performance accrue au niveau de l’aérodynamique et au niveau du refroidissement, avec ses ailes proéminentes qui précédent une série d’écopes qui éloignent le flux d’air du plateau arrière tout au long des flancs de la carrosserie. La zone de basse pression qui en dérive extrait l’air chaud des radiateurs haute température et du compartiment moteur alors que les fissures garantissent que le flux d’air n’a pas d’impact sur l’efficacité de l’aileron arrière. Le finisseurs « entaillés » du tuyau d’échappement en titane et Inconel sortent du plateau arrière inférieur (mesuré au niveau du bord de fuite) de tous les modèles de route McLaren. L’angle des tuyaux permet au gaz d’échappement de s’éloigner de l’aileron arrière.  Les feux arrière à diodes ont fait l’objet de la même attention aux détails que les feux avant et tous les autres composants favorisant l’aérodynamique. La conception de la voiture minimise les interruptions du flux d’air. 

Le double diffuseur situé à l’arrière du véhicule est facilement reconnaissable. Construit d’une seule pièce de fibre de carbone, il commence au-dessous de l’essieu arrière et, au fur et à mesure que sa hauteur augmente, il accélère la sortie de l’air en-dessous du véhicule. C’est ainsi qu’une zone de basse pression se crée qui rend la McLaren Senna encore plus collée au sol. A ne rater sous aucun prétexte, c’est également l’énorme aileron arrière en deux parties dont le point culminant atteint 1219 mm de hauteur par rapport au sol, quand la voiture est stationnée. L’aileron, à commande hydraulique et avec une surface plate de plus de 6500 cm2, s’adapte tout le temps pour optimiser les niveau d’appui et d’équilibre aérodynamique et marche comme un aérofrein en cas de freinage brusque. 

Le lien profond qui se crée avec le nouveau modèle de l’Ultimate Series ne peut être vécu jusqu’au bout que lorsque le conducteur prend place dans son siège et se lance sur un circuit. Mais la relation intime qui s’installe avec la McLaren Senna commence même avant… il suffit d’entrer dans la voiture. Les portes en élytres s’inspirant de la McLaren F1 s’ouvrent vers l’avant et le haut en emmenant dans leur mouvement une partie du toit, ce qui expose les seuils particulièrement bas et une ouverture qui permet au conducteur et aux passagers d’entrer et de sortir aisément de l’habitacle, même s’ils portent un casque et une combinaison de course.

Les portes, réalisées en fibre de carbone, présentent des vitres latérales en deux parties, dont la partie haute de la porte est fixée et une section plus petite en-dessous est ouvrable. Les deux parties qui constituent les portes – le haut qui fait partie du toit à et le bas – peuvent être demandées en verre au lieu des panneaux de fibre de carbone qui constituent l’équipement standard. Cette option permet d’augmenter la sensation d’espace dans l’habitacle et, en cas de porte vitrée dans le bas de la porte, elle renforce énormément le lien entre le conducteur et son environnement de course, avec une vue directe sur l’extérieur, chaussée ou piste. Pour satisfaire le design des portes, les mécanismes de verrouillage et les boutons des vitres sont situés à côté de la commande de démarrage moteur sur la console en fibre de carbone au-dessus de la tête du conducteur. 

L’aménagement de l’habitacle reflète la nature fonctionnelle qui se retrouve dans chaque élément de la McLaren Senna. La fibre de carbone a été largement utilisée et est facilement identifiable. En fonction des préférences des clients, les sièges seront revêtus d’ Alcantara® ou de cuir et les airbags frontaux ou latéraux. L’absence d’autres finitions internes permet de réduire le poids et de révéler la structure des portes. Même les vérins à gaz sont visibles pour économiser des grammes précieux.

car motor vehicle S Senna

 

Les commandes ont été délibérément réduites au minimum pour éviter une sensation d’habitacle « encombré ». Pas de boutons et d’interrupteurs sur le volant à trois rayons, ce qui permet de concentrer toute son attention sur le retour sensoriel. Toutes les informations dont le conducteur a besoin sont affichées sur le display pliable à haute définition (McLaren Folding Driver Display) et l’écran central d’info-divertissement. Les ingénieurs de McLaren, qui  ont failli supprimer complètement le deuxième siège, n’ont donné aucune chance aux bagages excédentaires ; la place de rangement se limite à un compartiment derrière les sièges faisant partie intégrante du châssis Monocage III dont l’espace suffit à ranger deux casques et les combinaisons de course. 

Le moteur biturbo V8 4,0 litres, nom de code M840TR, qui est au cœur  de la McLaren Senna, est  le moteur à combustion interne le plus puissant qui n’ait jamais été créé pour une voiture de route Mclaren. Il développe  800 ch et un couple moteur de 800 Nm. La lubrification à carter sec du moteur et le vilebrequin à surfaces plates sont des technologies qui trouvent leurs origines dans le sport automobile. Les composants internes ultralégers réduisent la masse du groupe motopropulseur et s’associent à une très faible inertie, aux turbocompresseurs à deux volutes et aux soupapes de décharge à commande électronique pour obtenir une réponse du moteur ultrarapide.

Depuis le tout début du projet, les ingénieurs de McLaren avaient décidé que la symphonie mécanique du moteur – de la phase d’admission à l’échappement en passant par la combustion – devait jouer un rôle central dans l’expérience sensorielle. Ceux qui auront la chance de conduire une McLaren Senna se rendront compte que l’habitacle prend vie en se remplissant du bruit de l’air qui passe à travers la prise d’air « snorkel » montée sur le toit et qui se mélange dans le faux-plafond en fibre de carbone, en produisant des sons à haute fréquence customisés avec soin qui vous feront vivre une expérience saisissante.  En même temps, des sons à basse fréquence provenant du moteur passent dans l’habitacle grâce aux supports de moteur. Ils sollicitent la structure arrière à double paroi du châssis Monocage en fibre de carbone et ils amplifient tous les changements qui interviennent au niveau des tours moteur. On a ainsi l’impression que le V8 se trouve au côté du conducteur.

La boîte de vitesse à 7 rapports SSG à double embrayage transmet la puissance aux roues arrière.  Le mode standard par défaut est la transmission automatique, mais le conducteur peut choisir de passer à la boîte de vitesse entièrement manuelle via les palettes montées derrière le volant. Les palettes en fibre de carbone à la forme allongée sont optimisées pour être utilisées sans ou avec gants de course. Elles établissent un lien profond d’un point de vue mécanique avec la McLaren Senna. 

Le caractère du moteur V8 bi turbo 4.0 litres McLaren et la transmission peuvent être adaptés en utilisant l’Active Dynamics Panel, qui permet au conducteur de choisir entre les modes de conduite ComfortSport et Track. Indépendamment du mode choisi, la performance est folle. La réponse de l’accélérateur est immédiate. Le conducteur sera littéralement plaqué contre son siège.

 « La McLaren Senna délivre une véritable performance, qui va jusqu’au bout des capacités du conducteur. Grâce à un ratio poids-puissance surprenant, cette voiture est un condensé de performances qui sont accessibles et atteignables, mais qui constituent en même temps un challenge excitant pour les meilleurs pilotes du monde entier. Elles vont également de pair avec une expérience sensorielle intense ». - Andy Palmer, Directeur de la catégorie McLaren Ultimate Series  

 

car motor vehicle vehicle 

Les suspensions hydrauliques RaceActive Chassis Control II (RCC II) fonctionnent en harmonie avec le dispositif aérodynamique actif avant et arrière et avec le châssis ultra-rigide Monocage III pour offrir une expérience incroyablement intense sur circuit. Chaque élément de la McLaren Senna a été conçu pour maximiser le lien entre le conducteur et sa voiture, à toutes les vitesses et dans n’importe quelles circonstances. Le grand effort effectué sur le poids des amortisseurs et de la direction ont permis de garantir que la voiture « s’anime » bien avant avoir atteint son seuil supérieur ; même quand les suspensions ne sont pas entièrement chargées ou que les pneus ne sont pas complètement gonflés, la communication se mélange aux retours transmis au conducteur pendant que les niveaux aérodynamiques et les vitesses en virage augmentent.

 

RCC II est un système de suspensions à double triangle qui présente également des amortisseurs interconnectés hydrauliquement et une barre anti-dévers hydraulique à la place des modèles mécaniques traditionnels. Elle développe également les technologies de la rigidité variable et de la hauteur de caisse qui ont fait leurs débuts dans le système hydraulique pionnier de la McLaren P1™.  

 

Les amortisseurs adaptatifs sont interconnectés hydrauliquement, à droite et à gauche ainsi qu’avant et arrière, avec deux soupapes par amortisseur pour régler de manière indépendante la compression et la détente. Le suivi de la rigidité de la McLaren Senna est assuré séparément en utilisant un amortisseur k. Le système RCC à variabilité continue fait progresser la stratégie de maîtrise introduite avec la McLaren 720S et ajoute également un mode Race avec une hauteur de caisse abaissée, un centre de gravité plus bas et des suspensions considérablement plus rigides.  

 

Les paramètres dynamiques sont réglés par le conducteur à travers l’Active Dynamics Panel situé sur la console centrale qui permet de choisir parmi les modes disponibles -  Comfort, Sport ou Track – alors que, pour avoir accès au mode Race, il faudra appuyer sur un bouton du panneau intégré dans le toit.

 

Le système de freinage de la McLaren Senna est le plus avancé dont une voiture de route McLaren n’ait jamais été équipée. Les disques carbone-céramique et les technologie s’inspirant du monde des courses automobiles lui permettent d’offrir une performance extrême. Le choix des pneus est également de primordiale importance, avec les pneus sur mesure Pirelli P Zero™ Trofeo R développés en collaboration avec le partenaire technique de McLaren, Pirelli. Conçus pour la piste, mais homologués pour la route, ils permettent de conduire la McLaren Senna sur les circuits. Un seul type de jante est disponible :  en alliage ultraléger avec un système de verrouillage central provenant du monde des courses.

 

La McLaren Senna, troisième modèle lancé du business plan de McLaren « Track22 », sera assemblée à la main en Angleterre auprès du Centre de Production McLaren. La production sera limitée à 500 exemplaires, chacun ayant un prix de €937 750 TTC (prix pour le marché belge). Tous les véhicules ont déjà été vendus. La toute dernière hypercar de McLaren légalisée pour la route et conçue pour la piste fera ses débuts devant le grand public au mois de mars, lors du 88ème Salon International de l’Auto de Genève. 

car motor vehicle vehicle